Prier les Mystères Glorieux avec fr. Jean-Christophe de Nadaï, o.p.

Résurrection

Je suis la résurrection et la vie (Jn 11, 25). Jésus pleura (v. 5).

Jésus console Marthe de la perte de son frère Lazare en proclamant déjà son triomphe sur la mort. Et voilà que lui, la résurrection et la vie, se met pourtant à pleurer avec Marie.
La foi en la résurrection n’a donc rien d’un opium qui nous divertirait des maux de ce temps. Il arrive qu’elle nous les rende au contraire plus sensibles, par l’espérance qu’elle nous présente du jour où le Seigneur séchera enfin toute larme de nos yeux.

Prions pour ceux qui chancellent dans leur foi.

Ascension

Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi, pour qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée (Jn 17, 24).

L’Esprit de Jésus-Christ répandu sur ses disciples est Esprit d’aventure : il s’agit pour eux de désirer un pays qu’ils ne connaissent pas, et que nul œil de créature n’a jamais vu, que ce Jésus qui nous le montre pour notre patrie et le lieu de notre véritable repos.

Prions pour ceux qui vont sans espérance, asservis à ce monde visible.

Pentecôte

Allez par le monde entier (Mc 9, 15).

Dans l’espérance que nous procure l’ascension du Seigneur, notre âme trouve une ancre qui plonge dans le ciel où Jésus est monté (He 6, 19). C’est ce qui met l’Église en assurance pour parcourir les chemins de la terre et rassembler l’humanité appelée à cette destinée.

Que l’Esprit et les anges la guident ici-bas, spécialement au cours de l’Année de la foi dont le saint Père a annoncé l’ouverture, afin que l’évangélisation renouvelle notre vieux monde.

Assomption

Je sais que mon Défenseur est vivant […] et que je verrai mon Dieu dans ma chair (Jb 19, 25-26). Ne savez-vous pas que votre corps est le Temple de l’Esprit ? (1 Co 6, 12).

Ainsi donc, exposé comme il l’est à la dégradation, tout ce qui dans notre corps se sera cependant prêté à l’œuvre de l’Esprit et de la charité, tout cela, comme la charité, ne passera jamais (1 Co 13, 8).

Prions pour les âmes du purgatoire, afin que leurs yeux s’ouvrent enfin devant Jésus, Lumière du monde.

Couronnement de Marie

Reste fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie (Ap 2, 10).

Les douleurs du Christ en sa passion sont tout entières passées en compassion dans le cœur de Marie sa Mère, selon l’oracle que le vieillard Syméon avait prononcé sur elle : Toi-même, un glaive te transpercera l’âme (Lc 2, 35). C’est ainsi qu’une femme a le front ceint de la même couronne que Jésus-Christ, le Roi de gloire. Par amour pour nous, il nous l’a donnée pour mère : il sait en effet que les demandes des enfants des hommes sont plus faciles à formuler quand ils les prononcent devant leur mère.

Prions pour ceux à qui a pu manquer la tendresse d’une mère : qu’ils trouvent en Marie leur consolation.

Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Douloureux

Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French