The Joyful Mysteries

"De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon ?" - Fr. Pierre ZGIRSKI, o.p.

Ô Nathanaël, tu as raison de demander, toi qui as scruté les Écritures sans trouver trace de prophétie sur Nazareth.

Ô Nathanaël, viens avec nous à Jérusalem. Du temple sort un vieillard, étonné, incapable de parler. C’est Zacharie, prêtre du Seigneur. Il n’a pas cru à l’ange Gabriel lui annonçant un fils et le voilà réduit au silence. Pourtant, lui aussi connaissait les Écritures et les signes et prodiges de Dieu qu’elles renferment.

Allons maintenant, à Nazareth:

French

La Présentation : laisser entrer le Seigneur dans nos coeurs

Une homélie prêchée pour la fête de la Présentation de Seigneur au Temple, le 2 février 2011, au Couvent Saint-Thomas d’Aquin de Toulouse.

Maintenant, juste en ce moment, nous faisons comme dans l’évangile. Nous bénissons Dieu comme Syméon. Nous le louons comme Anne. Nous tâchons d’accomplir la loi d’amour comme Joseph et Marie. Nous fêtons la Présentation du Seigneur.

Qu’est-ce que c’est, cette présentation du Seigneur ? En quoi consiste-t-elle ?

Jésus est emmené au Temple de Jérusalem.

French

Un Noël de plus, pour consentir au Salut

Vous vous rappelez les Trois Messes basses de l’écrivain d’Alphonse Daudet, ou plutôt du poète provençal Roumanille. Vous vous rappelez le curé Balaguère, ventripotent et salivant en pensant à son menu de fête. Vous vous rappelez ce pousse-au-crime de Garrigou, l’enfant de chœur carillonnant et insolent [clochettes]. Grâce à ce conte, les Français, même déchristianisés, ont continué à se rappeler que la liturgie eucharistique de Noël comportait trois messes.
French

De una Familia divina pasó a una Familia humana…

Queridos Hermanas y Hermanos: ¡¡Dios ha nacido!! ¡¡Dios está aquí!! ¿Quién no recuerda con feliz nostalgia las Navidades de su infancia? ¡Qué triste si en nosotros no se conserva la esencialidad de la infancia, de la niñez! Por mi parte, recuerdo cuanto gozaba en preparar el Nacimiento tanto en casa como en la Iglesia. Eran nacimientos muy particulares, toda la creación, toda criatura estaba invitada a participar del Nacimiento del Salvador. No sólo aparecían los pastores con sus ovejas y corderitos, sino también jirafas, elefantes, osos…y otros personajes más.
Spanish

L'Epiphanie : un chemin de conversion

L'Épiphanie a une puissance d'évocation sans égale. Tout se conjugue pour cela : le souvenir du pèlerinage médiéval avec la cathédrale des « Trois Saints Rois » de Cologne ; les peintures de nos musées et de nos églises qui évoquent l'arrivée des mages à la crèche comme une fête orientale bariolée et chaleureuse ; les traditions culinaires avec ces rois qu'on tire à plus faim ; la chanson décrivant le train de « trois grands rois qui, de bon matin, partent en voyage » etc.
French

Sainte Famille... Famille de Saints !

Homélie prêchée au couvent Saint-Thomas d’Aquin de Toulouse, le 30 décembre 2007

Frères et sœurs,

La nuit est un monde étrange, peuplé de songes et de rêves, de fantômes et d’esprits... Un monde que nous avons fini par méconnaître, esclaves que nous sommes devenus de la fée électricité... C’est aussi le monde des poètes qui scrutent les étoiles, celui des amoureux. C’est en fait un tout un monde, avec ses éléments avouables ou non, que nous fuyons parfois, dont l’existence nous paraît gommée par notre sommeil.

French

"Fais-nous participer à la divinité de ton Fils..."

Frères et sœurs,

Un enfant nous est né, un fils nous est donné. Dans la foi joyeuse nous l'avons accueilli, contemplé, adoré au cœur de cette nuit qui « resplendit des clartés de la vraie lumière ».
A l'aurore, les yeux émerveillés par sa splendeur, nous avons loué l’enfant Jésus, "Lumière née de la Lumière", demandant que sa lumière « resplendisse dans toute notre vie. »
Ce matin nous implorons le Père de « nous faire participer à la divinité de son Fils, puisqu'il a daigné prendre notre humanité. »

French

Venite, adoremus !

Homélie prêchée par au couvent Saint-Thomas d’Aquin de Toulouse, le 7 janvier 2007


C’est la nuit. Le vent souffle sur les collines de Bethléem. Il a dégagé le ciel et les étoiles brillent. On aurait presque envie de s’arrêter pour les observer, ces étoiles, comme l’ont fait les hommes de tous les temps, depuis les astronomes jusqu’aux liturges, en passant par les explorateurs et les poètes… Car les astres fascinent. Leur pureté, leur beauté étrange et leur caractère inaccessible en font autant de sujets de contemplation.

French

Pages

Subscribe to The Joyful Mysteries