Prier les Mystères Lumineux avec saint Augustin

Le baptême

Voilà que les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. (Matthieu 3, 16)

Il fallait que l’Esprit Saint se montre sous la forme d’une colombe en venant sur le Seigneur ; par là chacun doit comprendre que, s’il a reçu l’Esprit Saint, il doit être simple comme la colombe, avoir avec ses frères cette paix désirable dont le baiser des colombes est le symbole. (Tract. in Io. Ev. 6, 1)

Rassemble, Seigneur, tous les peuples dans la paix ; renverse toutes les murailles de haine.


Cana

Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée et Jésus fut invité à la noce. (Jean 2, 1-2)

Invité aux noces, le Seigneur s’y rendit. Quelle merveille que des noces l’aient fait venir en cette maison, lui que des noces ont fait venir en ce monde ! Car si ce ne sont pas des noces qui l’ont fait venir, il n’a donc pas d’Épouse ici. (Tract. in Io. Ev. 7, 4)

Nous te prions, Seigneur, pour tous les époux chrétiens : que leur amour soit un signe de l’amour que tu portes à ton Église.


L’annonce du Royaume

L’heure vient et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu et ceux qui l’auront entendue vivront. (Jean 5, 25)

Qui fera vivre les morts ? La vie. Quelle vie ? Le Christ. Les hommes qui étaient morts, ressuscitent à la voix du Fils de Dieu, ils passent à la vie, et, par leur persévérance à croire en lui, ils vivent de lui. Car le Fils est source de vie ; et ceux qui croient en lui viennent y puiser. (Tract. in Io. Ev. 22, 8)

Nous te prions, Seigneur, pour tous les prédicateurs de ta bonne nouvelle. Que grâce à leur parole, beaucoup passent de la mort à la vie.


La Transfiguration

La face de Jésus brilla comme le soleil. Ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. (Matthieu 17, 1-2)

Jésus lui-même, Jésus en personne, parut resplendissant comme le soleil, marquant ainsi qu’il était la lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde. Ce qu’est ce soleil pour les yeux de la chair, Jésus l’est pour les yeux du cœur ; l’un est pour les âmes ce que l’autre est pour les corps. (S., 78, 2)

Éclaire, Seigneur, tous ceux qui marchent dans la nuit, ballottés par les événements sans aucune espérance qui donne sens à leur vie.


L’Eucharistie

Ceci est mon corps… Ceci est mon sang. (Matthieu 26, 26.28)

Le Seigneur nous a donné son corps et son sang sous les apparences de substances qui sont le résultat de plusieurs choses réduites en une seule, car le pain est le produit de plusieurs grains de blé, et le vin le produit de plusieurs grains de raisin mêlés et confondus ensemble. C’est ainsi qu’il a figuré l’union qui doit régner entre nous, et qu’il a consacré dans son banquet divin le mystère de notre paix et de notre unité. (Tract. in Io. Ev. 26)

Que tous les chrétiens, Seigneur, puissent un jour communier ensemble à ton corps et à ton sang, dans une unité retrouvée.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French