La Vigne véritable

 

Éditorial - Bulletin de Bordeaux - Mai 2012 - N°667


Le Sud-Ouest est certainement une des belles régions de notre pays à cultiver la vigne. Et si vous regardez de près cette plante dont le fruit peut produire de vrais délices, vous serez étonnés de constater qu’elle est un arbuste extrêmement travaillé, torturé, cultivé. La taille est l’ouvrage indispensable du vigneron. De son côté, si la nature ne se réjouissait pas de porter de beaux fruits, ce travail serait une véritable torture, un supplice intolérable.

Évidemment la Parole de Dieu a souvent utilisé l’image de la vigne pour décrire l’histoire sainte de son Peuple dès l’Ancien Testament jusqu’à la vie spirituelle du chrétien selon la Loi nouvelle.

Jésus se désignera lui-même comme le cep. Et nous, ses disciples, les sarments appelés à donner beaucoup de fruit.

Que notre cœur donc ne craigne pas d’être émondé ! Mourir à soi-même, disaient les anciens, laisser tomber les sarments stériles de l’égoïsme et de la vanité !

Que nous restions ensuite toujours greffés sur le Christ ! Recevoir humblement la sève de son enseignement et la vitalité de sa grâce, moyens puissants de bannir notre orgueil et l’esprit du monde !

Enfin que nous portions des fruits en abondance ! C’est encore l’œuvre de Dieu ! Si vie de prière, œuvres de charité et pratique sacramentelle sont en place, alors les fruits viendront en leur temps ! Nous ferons alors la joie du Maître qui nous le rendra au centuple !

P. Antoine-Marie BERTHAUD, directeur du Rosaire (Bordeaux).

L'éditorial du mois de juin

Category:
French