Éditorial - Bulletin de Toulouse - Juin 2012 - N°668

Un Dominicain heureux…

… c'est assez fréquent. Mais un Dominicain bienheureux, car dûment béatifié, c'est quand même plus rare. Toutefois, parmi les Bienheureux dominicains récents, trois sont liés à nos régions.

Guillaume Courtet, natif de Sérignan, à côté de Béziers, fut béatifié en 1981 et canonisé en 1987. Professeur de théologie, il désirait être missionnaire dans des contrées dangereuses. Arrivé au Japon en 1636, il fut martyrisé à Nagasaki en 1637, à l'âge de 47 ans.

Henri Cormier, né en 1832, en religion Frère Hyacinthe-Marie, fut béatifié en 1994. Restaurateur de la Province de Toulouse en 1865, puis son Provincial, il fut élu Maître de l'Ordre des Prêcheurs en 1904 et le demeura jusqu'à sa mort en 1916 à l'âge de 84 ans.

Alcide Lataste naquit à Cadillac, près de Bordeaux, en 1832, et trépassa à 36 ans d'une tuberculose, dans un couvent qu'il avait fondé dans l'archidiocèse de Besançon. Aussi est-ce en cette ville que sera célébrée sa béatification, le dimanche 3 juin 2012.

Ce religieux pétri de miséricorde n'hésitait pas à exhorter ainsi ses frères : Travaillez à devenir des saints ! Vous devez devenir des saints. C’est la volonté de Dieu. C’est votre unique affaire, la seule vraiment nécessaire. N’en doutez pas, mes frères, n’en doutez pas !

Bon Père Lataste, nous vous écoutons !
Bientôt nous vous fêterons et, avec la grâce de Dieu, vous obéirons…

P. Gilles-Marie MARTY, directeur du Rosaire (Toulouse).

L'éditorial des mois de juillet-août

Category:
French