Le mot du directeur général du Pèlerinage du Rosaire

En 2012, les sanctuaires de Lourdes mettent en lumière une dimension de Lourdes chère aux pèlerins du Rosaire : la prière du chapelet !

Bernadette avait un chapelet dont elle se servait souvent. Son réflexe, le 11 février 1858, c’est de le dire et c’est d’ailleurs ce qu’elle fera lors des trois premières apparitions. Elle le porte, bien visible, sur les photos que nous avons d’elle. Le chapelet a donc une importance capitale à Lourdes et dans notre vie.

C’est qu’à l’école de Marie, nous apprenons à écouter l’évangile, à le comprendre à le vivre. Le rosaire est en effet une prière où nous demandons à Marie de nous raconter l’évangile, la vie de son fils, cette vie qu’elle a accompagnée comme Mère. Le chapelet est une prière à Jésus en Marie.

Le chapelet est donc une prière évangélique, qui nous introduit dans la vie de Jésus. Les mots mêmes de la prière du Je vous salue Marie sont tirés de l’évangile. C’est un appel qui nous est fait de vivre les paroles que nous disons, de laisser chacun des mystères de la vie de Jésus que nous méditons prendre chair en nous.

Le chapelet aussi est une prière pour tous les moments de la vie : à la maison et en voyage, de maintenant jusqu’à l’heure de notre mort. C’est une prière de pèlerins, une prière qui nous invite à nous mettre en route vers Dieu et vers les autres. C’est cela que nous essayons de vivre pendant les quatre jours de notre pèlerinage.

Je vous donne rendez-vous du mercredi 3 octobre matin au samedi 6 octobre midi. Pensez à contacter votre section régionale dont vous trouverez les coordonnées sur le site du Pèlerinage !

Vous avez aimé cet article ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French