La bataille du Rosaire !

 

Octobre est synonyme de Rosaire depuis la fameuse bataille de Lépante en 1571 durant laquelle la flotte chrétienne avait stoppé l’invasion turque. Et si l’histoire ancienne pouvait éclairer notre histoire récente…

Le 11 septembre 2001 le drame américain frappait l’Occident de terreur. La guerre pouvait éclater partout ! Un dimanche soir plus tard, le président Buch envoie ses bombardiers en riposte. Ce même soir aux Informations le Bienheureux Jean-Paul II exhorte avec force : « priez, priez le Rosaire ! ». C’était le dimanche 7 octobre (date de Lépante). Le signe est fort et n’échappe pas aux fervents du Rosaire. Je relaie donc l’appel auprès de la famille du Rosaire sur la région. Deux jours plus tard je reçois une lettre : « c’est scandaleux ce que vous avez écrit ! Comment peut-on relancer cette vieille querelle avec nos frères musulmans ? »

Certes, cette mémorable défaite leur était douloureuse, mais notre amie se trompait. Prier le Rosaire ne veut pas dire demander à Dieu de massacrer les infidèles, mais obtenir de Marie, comme à l’époque, qu’Elle arrête la folie des hommes ; que ces enfants qu’Elle aime tous, musulmans compris, puissent s’incliner un jour devant le Dieu unique, son Fils Jésus, et être sauvés !

Notre Dame du Rosaire est bien Notre Dame de la Victoire… sur le Mal et sur la haine que se vouent les hommes depuis le premier péché. Mais bien aussi Notre Dame de la Paix. Car sa prière nous faisant fréquenter son Fils Jésus, le Prince de la Paix, Lui fera certainement de nous de vrais artisans de Paix ! Alors, en ces temps d’inquiétude, à nos rosaires ! Et nous serons en paix.

P. Antoine-Marie BERTHAUD, directeur du Rosaire (Bordeaux).


L'éditorial du mois de novembre

 

Category:
French