Sous leurs regards, il s’éleva …

Les Apôtres se tiennent tous autour de Marie.

Certains regardent le Christ, indiquant que l’Église espère la venue glorieuse de son Seigneur. D’autres regardent sa Mère, contemplant en elle le Royaume déjà advenu.

La Vierge entourée de deux anges blancs dessine un cœur : n’est-ce pas pour indiquer que, si le Christ quitte définitivement ce monde, il n’en demeure pas moins au cœur de l’Église ?

Le corps jadis formé par l’Ange dans le sein de Marie est désormais le corps ressuscité porté au Ciel par les anges. C’est aussi le "pain des anges" que l’Église fait, mange, et devient...

Quant à Marie, elle incarne le mystère de l’Église : toute tendue en-haut, vers le Fils qu’elle adore ; et toute tournée ici-bas, vers ce monde qu’elle aime, et à qui elle offre sa foi et son espérance.

P. Gilles-Marie MARTY (Directeur du Rosaire de Toulouse)

L'éditorial du mois de juin

Category:
French