Tajemství bolestná

Marie, dévotion romaine - Les Mystères Douloureux

Méditation parue dans la Revue du Rosaire de mai 2009


Agonie

« Mon âme est triste à en mourir, demeurez ici et veillez avec moi » (Matthieu 26, 38).

À la suite de son maître, l'Église a connu de multiples agonies : les créneaux du château Saint-Ange rappellent ses combats au bord du fleuve des temps qui s'écoulent.

Seigneur, qu'aucune angoisse et aucune épreuve ne nous sépare jamais de toi.


Flagellation

French

Mystères Douloureux et Méditation

L’agonie

« Il commença à ressentir tristesse et angoisse : Mon âme est triste à en mourir » (Matthieu 26,38).

Le Fils de l’Homme commence sa descente au plus profond de la détresse humaine : il assume la totalité de notre condition, le pire comme le meilleur. Il transpire d’une sueur de sang et voudrait éviter la mort : « pas ma volonté mais la tienne, Père ». « C’est à cause de nos péchés qu’il a été broyé, c’est par ses blessures que nous sommes guéris » (Isaïe 53,5).

French

Les Mystères Douloureux, de la naissance du Premier-Né à la Communion des Saints

Une méditation parue dans la Revue du Rosaire de juin 2008


L’Agonie

« Relève-toi, entre dans la ville, et l’on te dira ce que tu dois faire » (Actes 9, 6).

Paul, le persécuteur devenu Apôtre par la grâce de Dieu, entame une course qui le conduira au martyre, à Rome. Cette course est semblable à la Passion du Christ, qui commence par la soumission de la volonté humaine à la volonté divine : « Père… non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » (Marc 14, 36).

French

Avec Marie, vivons l'Evangile ! - Les Mystères Douloureux

L’agonie

« Père… ce que tu veux ! » (Marc 14).

Vivre sa fidélité jusqu’à l’extrême ! Jésus en vit toute l’angoisse. Communier à la volonté divine peut être source d’effroi ; aimer n’est pas que l’émotion joyeuse. Si Dieu est grand quand il se donne, le chrétien le sera aussi en se liant aux sentiments du Christ. On le voit à Gethsémani : rien n’est trop loin pour Jésus.

Marie a dit : « Qu’il me soit fait selon ta parole !» Seigneur, que ma vie soit comme la sienne, fidèle à cette parole.

French

Les Mystères Douloureux avec le fr. Nicolas-Bernard

Agonie

« Sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang » (Luc 22, 44).

Comme chacun, Jésus connaît l’angoisse devant la souffrance et la mort, mais aussi l’angoisse que l’homme en sa liberté, aveuglé par le péché, pourrait encore refuser cette suprême preuve d’amour qu’il va lui donner sur la croix.

Prions pour tous ceux qui souffrent dans l’isolement, sans réconfort, sans espérance en leur cœur.


Flagellation

« Les hommes le bafouaient et le battaient » (Luc 22, 63).

French

Les Mystères Douloureux avec le P. Jean-François Galinier-Pallerola, o. p.

Le meurtre d’Abel

Or Yahvé agréa Abel et son offrande. Mais il n’agréa pas Caïn et son offrande, et Caïn en fut très irrité et eut le visage abattu. Yahvé dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité et as-tu le visage abattu ? Si tu es bien disposé, ne relèveras-tu pas la tête ? Mais si tu n’es pas bien disposé, le péché n’est-il pas à la porte, une bête tapie qui te convoite, pourras-tu la dominer ? » Cependant Caïn dit à son frère Abel : « Allons dehors. » Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua. (Genèse 4, 4b-8).

French

Les Mystères Douloureux avec le fr. Hervé

Agonie

« Priez, pour ne pas entrer en tentation » (Luc 22, 40).

Jésus est bien notre maître à prier. Sur la montagne de la transfiguration, il irradiait de Lumière divine. Au jardin de l’agonie, il s’abandonne à la volonté du Père. Le scandale de la souffrance de l’innocent n’est pas évacué. Une victoire se profile pourtant dans une parole de confiance au cœur de l’épreuve: Que ta volonté soit faite, et non la mienne. De quoi interpeller nombre de nos prières, simples évocations de nos désirs et de notre volonté propre.

French

Marie, femme eucharistique - Les Mystères Douloureux du Rosaire

Méditation parue dans la Revue du Rosaire de décembre 2007


Agonie

« Père ! [...] pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! » (Marc 14, 36).

Jésus dans l'agonie reste tourné vers le Père. Pareillement notre prière à la messe est adressée par le Christ au Père. Toute notre vie spirituelle dans ses difficultés et ses « agonies » est invitée à devenir filiale.

Seigneur, ravive notre soif d'être fils dans le Fils et qu'une crainte filiale anime nos actions.


Flagellation

French

Pages

Subscribe to Tajemství bolestná