À travers les eaux !

Éditorial - Bulletin de Bordeaux - Janvier 2011 - N°652


Gérard DAVID, Triptyque du Baptême "de Jan des Trompes" (1505),
Groeninge Museum (Bruges)

 

A partir de la Nativité du Seigneur, l’Église aime à célébrer la manifestation de ce grand mystère de l’Incarnation jusqu’au Baptême du Christ dans les eaux du Jourdain.

Si dans l’Ancien Testament l’eau est signe de purification, elle opérait comme au déluge avec Noé en donnant la mort. Au signal de la colombe apparaissaient alors la paix et la vie nouvelle.

A présent, à la suite du Christ, l’eau du baptême est signe du salut. Elle lave toujours mais surtout elle opère en donnant la vie, la Vie éternelle. La colombe atteste la présence et l’oeuvre trinitaire qui fait de l’homme une création vraiment nouvelle ! Aussi avec l’Esprit Saint, vivons en hommes nouveaux… la nouvelle et bonne année !


Buonarroti MICHELANGELO, Le Déluge (1508)
Chapelle Sixtine (Vatican)



P. Antoine-Marie BERTHAUD
, directeur du Rosaire (Bordeaux).

L'éditorial du mois de février

 

Category:
Français