Bernadette et la Transfiguration

Homélie prêchée en la chapelle des Ursulines de Fribourg le 18 février 2012.


Les saints, frères et sœurs, vivent l’Evangile au quotidien et ils nous montrent bien que les textes que nous entendons à la messe ne sont pas si éloignés que cela de la vie de tous les jours.

Prenons celui d’aujourd’hui, celui de la Transfiguration, un texte que nous connaissons bien.
A première vue, il est loin de tout, loin de nous.

Eh bien, il y a une petite sainte –une grande sainte en fait !- que nous fêtons aujourd’hui qui a vécu cette page d’évangile, qui a vécu cette aventure de la Transfiguration.
Nombreux sont en effet les parallèles que nous pourrions établir entre l’évangile de ce jour et ce qu’elle a vécu, elle.

Comme les disciples qui accompagnent Jésus, elle se trouve dans un territoire montagneux.
Comme eux, elle est venue à l’écart.
Comme eux, elle a vu une lumière et « quelque chose de blanc »
Comme eux, elle a été effrayée.
Comme eux, elle a fait part de sa joie de se trouver en ce lieu : « La grotte, c’était mon ciel ! »
Comme eux, elle a entendu un message et la Dame avec laquelle elle parlait aurait pu faire siennes ces paroles : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. »
Comme eux, elle n’a pas bien compris tout ce qui lui avait été dit.
Et comme pour eux, enfin, le ravissement a pris fin.

Cette petite sainte, frères et sœurs, c’est sainte Bernadette, bien sûr.
Elle a vécu sa Transfiguration.
D'ailleurs, ne disait-on pas que son visage changeait lorsqu'elle parlait avec la Dame, qu'il était comme... transfiguré ?

Alors qu’attendons-nous pour faire comme elle, comme eux ?
Qu’attendons-nous pour laisser le Seigneur transfigurer notre vie ?

Amen.

Category:
Français