Jésus-Christ se dépouille totalement en mourant par amour sur la Croix

Toute notre vie de chrétien est un perpétuel dépouillement intérieur pour laisser Dieu régner dans notre cœur. L’Esprit Saint nous aide à y parvenir. Il s’agit d’abandonner les mauvaises pensées, les mauvais attachements, les mauvaises valeurs et habitudes que nous gardons en nous et qui, bien qu’ils nous éloignent fatalement de Dieu, nous procurent beaucoup de sécurité. Nous détacher de tout ceci, c’est comme se sentir abandonné. Sûrement, cela nous fait peur.

Parfois, quand nous pensons à nous dépouiller intérieurement pour nous remplir de Dieu, nous vient en tête la terrifiante image de son Fils suspendu à la croix, entièrement abandonné. C’est ainsi que finit celui qui « s’anéantit lui-même, prenant condition d’esclave » (Ph 2, 7).

En effet, l’évangéliste saint Jean, témoin direct de la crucifixion, nous rapporte que, alors que Jésus était déjà mort sur la croix, « l’un des soldats, de sa lance, lui perça le côté, et il sortit aussitôt du sang et de l’eau » (Jn 19, 34). Il ne restait plus qu’un corps vide. Jésus a tout donné pour nous. Absolument tout.

Il s’est dépouillé totalement physiquement, mais surtout affectivement. Il a tout fait par amour. « Nul n’a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13) et personne ne manifeste plus d’amour que celui qui pardonne à ses ennemis (cf. Mt 5, 44-48 ; Lc 23, 34).

Jésus a tout donné sur la croix pour le salut du monde. Cela l’a conduit à sa glorieuse résurrection.

Marie aussi est passée par l’expérience de la croix. Fréquemment, résonnaient en elle les paroles de Siméon : « Et toi-même, une épée te transpercera l’âme ! » (Lc 2, 35). Aucune mère ne devrait voir mourir son fils, et encore moins de façon aussi cruelle. Elle aussi a renoncé à tout. Mais elle s’est mise entre les mains de Dieu et elle a surmonté cette dure expérience.

Si nous voulons nous remplir de Dieu, nous devons , avant, nous vider. Si nous voulons ressusciter intérieurement, avant, nous devons mourir intérieurement. C’est cela notre croix. Cette mort est douloureuse, mais aussi et surtout, très bienfaisante.

Il y a une seule façon de passer la dure expérience de la croix : comme Jésus, en le faisant par amour, par amour pour le monde, par amour pour les personnes et surtout, par amour pour Dieu.

La croix est un don total d’amour.

Category:
Français