Les Mystères Douloureux du Rosaire

Méditation parue dans la Revue du Rosaire de septembre 2007


Agonie de Jésus

« Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance » (Luc 22, 44).
En employant le mot agonia – qui signifie « lutte », puis « angoisse » –, saint Luc ne nous cache rien de l’humanité de Jésus. Il a souffert tout comme nous avant de mourir ; mais, par sa confiance dans le Père, il nous montre comment tenir bon dans l’épreuve.
Père très bon, au plus fort de sa détresse, tu n’as pas oublié ton Fils bien-aimé. Par son exemple, enseigne-nous la patience et la confiance, car tu ne veux pas qu’un seul de tes enfants se perde.


Flagellation

« Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche » (Isaïe 53, 7).
Jésus est le seul Juste : en lui c’est Dieu lui-même qui est atteint. Mais il est aussi le frère des personnes torturées ou bafouées : attenter à la dignité ou à l’intégrité d’un être humain, c’est le flageller une fois encore.
Seigneur, apprends-nous à te voir dans nos frères humiliés. Donne-nous le courage de leur venir en aide, même au prix de notre propre vie. Car tout être humain créé à ton image est une histoire sacrée.


Couronnement d’épines

« Dans la lumière du visage royal est la vie » (Proverbes 16, 15).
Couronné d’épines, humilié, Jésus révèle sa vraie grandeur royale. Dans la foi, tournons notre regard vers son visage meurtri, pour recevoir de lui la vie éternelle.
Seigneur Jésus, tu as connu la souffrance. Augmente notre foi en la puissance vivifiante de ta Face. Qu’en te contemplant dans le mystère de ta Passion, nous devenions participants de ta vie divine.


Chemin de croix

« Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus » (Marc 15, 21).
Marc suggère que la participation involontaire de Simon au portement de croix a abouti à sa conversion et à celle de ses deux fils. Tout événement, même fortuit, peut être l’occasion d’une découverte du Sauveur.
Seigneur Jésus, donne-nous de te suivre chaque jour, si dur que soit le chemin ; apprends-nous à porter les fardeaux les uns des autres, et à découvrir ta présence dans le plus petit événement de notre vie.


Crucifiement et mort de Jésus

« Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23, 34).
Jésus crucifié intercède pour ses bourreaux. Puis, par sa mort, il donnera la vie aux pécheurs que nous sommes. À la suite d’Étienne, son premier martyr, pardonnons à notre tour afin de passer de la mort à la vie.
Seigneur Jésus, donne-nous la force de ton amour, pour que nous pardonnions à nos frères. Fais de nous des semeurs de vie et de réconciliation !


Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Glorieux

 

Category:
Français