L’Assomption de la Vierge Marie, Chemin de Résurrection

En raison de sa relation particulière avec son divin Fils, Marie fut glorifiée corps et âme au terme de sa vie terrestre : toute sa personne fut ressuscitée. Comme nous pouvons le voir, le dogme de l’Assomption souligne quelque chose de très important : Marie est maintenant à côté de son Fils dans le Royaume des cieux, et elle continue à être la même, exactement la même que celle qu’elle était ici, sur la terre, au milieu de la création.

L’Assomption a un grand intérêt spirituel car la Vierge Marie que nous aimons de tout notre cœur et à qui nous demandons d’intercéder pour nous, continue d’être cette humble paysanne à qui est apparu l’Ange Gabriel (cf. Lc 1, 26-38), celle qui enveloppa l’Enfant Jésus de langes (cf. Lc 2, 1-20) et la mère qui souffre au pied de la croix (cf. Jn 19, 25-27).

C’est pour cela que la Vierge Marie nous est si proche. C’est pour cela que nous aimons tant nous tourner vers elle : car, en plus, elle est notre Mère. Quand nous lui racontons nos problèmes, nos rêves et nos joies, elle sait très bien de quoi nous parlons ; elle partage pleinement nos souffrances et nos réussites. En tant que Mère de Dieu, elle sait nous conseiller dans nos moments de doute, elle nous console si nous sommes tristes, elle intercède pour nous quand nous avons besoin de son aide.

L’Assomption de la Vierge Marie représente pour nous une motivation afin de poursuivre notre chemin spirituel vers la résurrection. Marie nous dit que tout effort mérite la peine, même s’il est difficile, en certaines circonstances, de suivre son Fils, même si nous devons souffrir pour nous purifier intérieurement.

En effet, son Assomption témoigne que son Fils a vaincu la mort et elle annonce que, grâce à Lui, l’Église est appelée à la vie éternelle.

Marie nous accompagne sur notre chemin vers la résurrection, un chemin qu’elle veut voir parcouru par nous tous parce qu’elle désire nous voir tous auprès d’Elle dans le Royaume des cieux, jouissant pleinement des sentiments divins et profitant du bonheur éternel d’être avec notre Dieu.

Category:
Français