Visitation

Marie déborde d’allégresse,
Et se hâte vers les hauteurs ;
Du divin élan qui la presse,
Son fils en elle en est l’auteur.

Te voilà, Marie, en présence
D’Elisabeth, qui t’a ouvert ;
A ton salut, voix de silence,
Frémit l’apôtre du désert.

Avant le jour de sa naissance,
Le précurseur entend la voix
Qui de Dieu porte la puissance,
Révélant celui qu’il ne voit.

En ce récit nulle parole,
Mais le bruissement, la douceur,
D’une colombe qui s’envole
De nuit, lorsque veillent les cœurs.

Du divin Amour qui l’embrasse,
Marie s’émerveille en un chant
De louanges, d’action de grâces,
Au Dieu qui vient en un enfant.

 

Category:
Français