Demandons au Seigneur, par l'intercession de sa Mère...

BAPTÊME DU CHRIST
« Jean disait à Jésus : C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! » (Matthieu 3, 14).
Jean le Baptiste n’a pas tort : c’est à lui d’aller, de venir à Dieu. Mais le témoignage de Jésus est de révéler que la volonté de Dieu est de venir à nous d’abord, pour nous faire venir à lui ensuite.
Demandons au Seigneur, par l’intercession de sa Mère , de nous laisser conduire dans le mystère de notre baptême qui scelle l’Alliance éternelle.

NOCES DE CANA
« Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples » (Jean 2, 2).
Les hommes cherchent à se réjouir. Mais ils ne savent plus le faire, ni n’en sont plus capables et se demandent pour quelle raison encore se réjouir. Jésus sait cela, il a vu cela. Jésus n’abandonnera pas les hommes à leur tristesse : la joie véritable c’est ses Noces éternelles avec son peuple qui est l’Église : une place est prête pour chacun.
Demandons au Seigneur, par l’intercession de sa Mère , de creuser en nous ce désir de Noces éternelles.

PRÉDICATION DE JÉSUS
« Jésus entra dans la synagogue et se leva pour faire la lecture » (Luc 4, 16).
Jésus lit et proclame les paroles qu’il a lui-même inspirées aux prophètes. Celui qu’annonçaient les prophètes : c’est lui ! Celui qui dévoile ce qui caché : c’est lui ! Celui qui révèle ce que Dieu veut faire : c’est lui !
Demandons au Seigneur, par l’intercession de sa Mère , de vivre de ses paroles éternelles.

TRANSFIGURATION
« Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean et les emmène seuls, à l’écart, sur une haute montagne » (Marc 9, 2).
Accepter de prendre de la distance, avancer dans une certaine solitude, consentir à marcher. Qui le voudrait ? Ce sont pourtant les conditions pour suivre Jésus. C’est qu’il veut nous faire monter plus haut, encore plus haut et le voir dans sa gloire.
Demandons au Seigneur, par l’intercession de sa Mère , d’accepter les conditions de Jésus pour le suivre : elles nous préparent à le voir dans l’éternité de sa gloire.

INSTITUTION DE L'EUCHARISTIE
« Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours » (Jean 6, 51).
Si la vie n’est pas éternelle alors elle n’est pas la vie. Jésus, Maître de la vie, se donne en nourriture non pas pour que nous survivions, mais pour que nous vivions. Cette nourriture ne vient pas seulement de lui, mais elle est Lui.
Demandons au Seigneur, par l’intercession de sa Mère , de vouloir vivre de la vie qui vient de lui.

Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Douloureux
et Les Mystères Glorieux

Category:
Français