Les Mystères Joyeux avec le fr. Emmanuel Pisani, o.p.

Regarder Marie pour accueillir l’Évangile du Christ

L’Annonciation

« Qu’il m’advienne selon ta parole ! » (Luc 1, 38).

La réponse de Marie à l’annonce de l’ange est sobre, confiante, Marie se donne pleinement. Les paroles de l’ange ne sont pas des mots pour petite fille en quête de contes de fées. Elles sont vivantes, rayonnantes. Elles sont présence de Dieu qui se communique, se donne et qui porte du fruit, un fruit qui demeure. Marie reconnaît la lumière de la vérité.

Seigneur, que mes paroles aient le sel de celles de Gabriel !

La Visitation

« L’enfant a tressailli d’allégresse » (Luc 1, 44).

L’enfant tressaille de joie, l’enfant danse, dit l’Évangile. Comme Myriam à la libération du peuple d’Égypte, le petit Jean, pas encore né, danse de joie. Les mères le savent, l’enfant qu’elle porte en leur sein ne reste jamais statique, il est sensible aux événements. La gloire de Dieu est en Marie, elle vient à lui et dans le ventre d’Élisabeth, Jean perçoit déjà cette lumière et danse de joie.

Seigneur, que nous sachions rayonner et danser de joie !

La Nativité

« Et alors on verra le Fils de l’homme venant » (Marc 13, 26).

Un Dieu qui prend chair dans la frimousse d’un petit enfant couché dans une mangeoire, qui a faim, qui a froid, qui attend tout de ses parents. C’est fou. Mais l’amour est fou, et Dieu est amour !

Seigneur, donne-moi de Te voir et de T’aimer dans chacun de mes frères !

La Présentation au Temple

« Anne parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem » (Luc 2, 38).

Il n’y avait plus de prophètes pour dire la Parole de Dieu. Dieu était devenu muet. Soudain, dans ce silence de Dieu, deux personnes arrivent avec leur petit : c’est la gloire de Dieu qui revient au Temple. Dans cet enfant, Dieu refait alliance, Dieu se réconcilie avec son peuple, Dieu reparle à Son peuple.

Seigneur, que ma bouche proclame Ta Parole !

Jésus retrouvé parmi les docteurs

« Les parents de Jésus le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant » (Luc 2, 46).

Marie est angoissée, son fils Jésus a disparu, elle ne sait pas où il est. Elle l’a toujours laissé libre, elle n’est pas une mère possessive, une mama qui ne lâche pas du regard son fils. Mais Jésus n’est plus là, elle le découvre au milieu des docteurs qu’il interroge. Jésus n’est disciple d’aucun maître. Il suit son chemin de liberté vers son Père.

Seigneur, donne-moi d’être libre et de ne posséder personne !

Dans un même esprit :
Les Mystères Lumineux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux

Category:
Français