Le Rosaire : une prière pour le Carême !

Nous voici en Carême, ces quelques semaines qui nous préparent à la grande célébration de la Résurrection du Seigneur. Ce temps où nous sommes invités à renouer avec le jeûne, la prière et l’aumône. Quarante jours de veille où le Seigneur veut nous trouver attentifs.

Et Il nous invite à le suivre au désert !

Dans le désert, nous ne partirons pas les mains vides. Nous prendrons notre rosaire. C’est en effet une prière qui va si bien au désert et au Carême !

D’aucuns pourraient dire que le Rosaire convient au Carême parce qu’il s’agit d’une prière… pénitentielle. Eh bien pas du tout ! La prière du Rosaire qui plaît tant à Notre-Dame est plutôt un plaisir, une joie… une prière que l’on vit plus qu’on ne la récite !

Alors, pourquoi convient-elle si bien au Carême, au désert ?

Le désert est un endroit sec ! Et c’est souvent le cas de notre vie spirituelle. Alors, quand tout est sec, il est plus facile de reprendre les mots du Rosaire, ces mots qui nous sont donnés quand nous n’avons plus de mots, qui sont les mots d’un ange, d’une femme, les mots de Dieu !

Le désert est un endroit silencieux. Ce n’est pas toujours le cas de notre âme, prisonnière de notre monde où il y a tant de bruit, tant de parasites qui entravent notre communication avec Dieu. Le Rosaire permet au silence, à la contemplation de s’établir.

Le désert est le lieu de la rencontre avec Dieu. Et comment mieux le rencontrer que dans l’Écriture que lui-même nous a donnée ! Avec les méditations du Rosaire, en lien avec les Textes sacrés, nous pouvons aller au désert et là, il parlera à notre cœur.

A tous, saint Carême… avec le Rosaire !


Fr. Louis-Marie ARIÑO-DURAND, o.p.

Promoteur Général du Rosaire

Category:
Français