Prier les Mystères Douloureux avec Ludolphe le chartreux

L’agonie

Prenant avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, Jésus commença à s’attrister et à ressentir de l’angoisse. (Matthieu 26, 37)

Après avoir été admis à contempler sa gloire sublime, les plus fidèles amis du Seigneur ont été admis à contempler de près son humiliation extrême.

Seigneur Jésus, fais que nous t’offrions toujours nos tristesses, unis-les à celles de ton agonie.


La flagellation

Après avoir fait flageller Jésus, Pilate le livra pour qu’il soit crucifié. (Matthieu 27, 26)

Il est impossible de connaître la multitude et la gravité des plaies que le Sauveur reçut en cette atroce flagellation; mais elles durent être très douloureuses et presque innombrables, si l'on considère que, d'après la Loi, les coups devaient être proportionnés aux fautes (Deutéronome 25, 3), et que le Rédempteur fut frappé pour tous nos péchés qui sont incalculables.

Seigneur Jésus, toi qui as voulu être déchiré pour nous par les coups d'une sanglante flagellation, délivre-nous du châtiment mérité par nos péchés.


Le couronnement d’épines

Ayant tressé une couronne d’épines, les soldats la mirent sur sa tête. (Matthieu 27, 29)

Le Sauveur se conformait à l'usage solennel des vainqueurs, fiers de porter en guise de trophées les armes qu'ils ont arrachées à leurs ennemis. Or, les armes du démon qui le rendent fort contre nous, ce sont précisément nos péchés que Jésus-Christ a enlevés dans sa Passion.

Doux Jésus, fais que nous aussi, nous consentions volontiers à être transpercés par les épines de la pénitence, pour mériter d'être couronnés de gloire par toi dans le ciel.


Le portement de croix

Jésus, portant sa croix, arriva au lieu dit du Crâne. (Jean 19, 17)

Comme un triomphateur porte ses trophées, Jésus porte sa croix, en signe de la victoire merveilleuse qu'il a gagnée sur les puissances et sur les principautés en les dépouillant.

Sauveur miséricordieux, fais qu’en te suivant avec fidélité, nous portions avec courage notre croix ; qu’elle nous serve d'échelle pour atteindre la gloire céleste.


Le crucifiement et la mort de Jésus

Les soldats crucifièrent Jésus et les malfaiteurs, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche. (Luc 23, 33)

Le Seigneur est suspendu entre deux malfaiteurs comme leur chef et leur maître ; cette position figure celle qu'il occupera à la fin du monde, quand il viendra, comme Fils de l'homme, placer les agneaux à sa droite et les boucs à sa gauche.

Seigneur Jésus, qu'en surmontant toutes les injures et les ignominies, nous soyons fixés avec toi à la croix, de telle façon que toutes nos pensées et tous nos sentiments soient concentrés en toi seul.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Glorieux

Category:
Français