Prier les mystères glorieux avec saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars

La Résurrection

« L'ange dit aux femmes : Ne craignez pas ; je sais que vous cherchez Jésus le crucifié ; il n'est pas ici, il est ressuscité comme il l'a dit. » (Mt 28, 5-6)

Que veut dire ce mot de Pâques ? Vous ne le savez donc pas, mon ami ? Eh bien ! Écoutez-le et vous allez le savoir. Cela veut dire passage : c'est-à-dire, sortie de la mort du péché et passage à la vie de la grâce.

Accorde-nous, Seigneur, de nous engager sans retour dans les voies d'une vie renouvelée.


L’Ascension

« Le Christ est capable de sauver de façon définitive ceux qui par lui s'approchent de Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (He 7, 25)

Que fait Notre Seigneur dans le ciel ? Il pense à nous, il prie pour nous, il est notre avocat, car saint Jean a dit : « Si quelqu'un pèche, qu'il se souvienne qu'il a au ciel un avocat qui est Jésus Christ. »

Seigneur, prie pour nous et prie en nous, pour que notre prière te soit agréable.


La Pentecôte

« Vous recevrez la puissance du Saint-Esprit qui descendra sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, en Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre. » (Ac 1, 8.)

Il fallait que la descente du Saint-Esprit vînt faire fructifier cette moisson de grâces. C'est comme un grain de blé ; vous le jetez en terre : bon ! Mais il faut le soleil et la pluie pour le faire lever et monter en épi.

Dans ta bonté, enflamme nos cœurs Seigneur du feu spirituel de la charité.


L’Assomption

« Le Puissant a fait pour moi de grandes choses, désormais toutes les générations me proclameront bienheureuse. » (Lc 1, 48-49)

Après avoir subi quelque temps les misères diverses de la vie et les humiliations de la mort, Marie alla jouir de la vie la plus glorieuse et la plus heureuse dont une créature puisse jamais jouir.

Demandons au Seigneur la grâce du détachement, pour ne désirer que lui seul et chercher à lui plaire en toutes choses, comme la Vierge Marie.


Le couronnement de Marie

« Un signe apparut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête. » (Ap 12, 1)

Les trois personnes de la Très Sainte Trinité ont placé Marie sur un trône de gloire ; elles l'ont proclamée Reine du ciel et de la terre, en la rendant dépositaire de tous les célestes trésors. Non, nous ne comprendrons jamais assez les grandeurs de Marie, et le pouvoir que Jésus Christ son divin Fils lui a donné ; nous ne connaîtrons jamais bien le désir qu'elle a de nous rendre heureux.

Accorde à tous tes enfants, Seigneur, d'obtenir dans le ciel la gloire que tu leur as promise.


Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Douloureux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
Français