Prier les Mystères Joyeux avec saint Augustin

L’Annonciation

Réjouis-toi, comblée de grâce… L’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. (Luc 1, 28.35)

Marie fut plus heureuse en recevant la foi de Jésus-Christ qu’en enfantant sa chair. La maternité même de Marie n’eût été pour elle d’aucune utilité, si en portant Jésus-Christ dans sa chair, elle ne l’avait porté plus heureusement dans son cœur. (De sancta virginitate, 3)

Par la prière de Marie, fais grandir en nous, Seigneur, l’humilité qui nous rendra semblables à toi.


La Visitation

D’où me vient que la Mère de mon Seigneur s’approche de moi ? Car voici que, dès que la voix de ta salutation est arrivée à mes oreilles, l’enfant a tressailli de joie dans mon sein. (Luc 1, 43-44)

Le Saint-Esprit apprit à Élisabeth, sans doute, ce que signifiait ce tressaillement de l’enfant, c’est-à-dire qu’elle connut que celle qui était venue était la mère de celui que son fils devait précéder et montrer. Mais ce mouvement fut inaccoutumé et nouveau, parce qu’il eut lieu dans le sein maternel et à l’arrivée de celle qui devait enfanter le Sauveur des hommes. (Epistolae, 187, 23)

Accorde-nous, Seigneur, de savoir reconnaître les signes de ta présence dans toutes nos rencontres.


La Nativité

Voici que la Vierge enfantera un fils et on lui donnera le nom d’Emmanuel. (Matthieu 1, 23)

Afin de signifier que ses membres mystiques devaient naître spirituellement de l’Église qui est vierge, Jésus Christ notre chef commun a voulu naître d’une vierge. (De sancta virginitate, 6)

Nous te prions, Seigneur, pour l’Église et pour tous les baptisés qu’elle engendre à la vie divine.


La Présentation de Jésus

Maintenant, Seigneur, laisse ton serviteur mourir en paix parce que mes yeux ont vu ton salut. (Luc 2, 29-30)

Siméon, dans le temple, reconnut le saint Enfant dans les bras de sa Mère, et s’écria : Mes yeux ont vu ton salut. Le vieillard reconnut l’Enfant, il redevint enfant dans l’Enfant divin, et se renouvela par sa foi. (En. in Psalmos, 39, 18)

Nous te prions pour les personnes âgées ; que la grâce de l’enfance transfigure leur vie.


Le recouvrement de Jésus au Temple

Ignoriez-vous que je dois être aux affaires de mon Père ? (Luc 2, 49)

Jésus ne voulait pas laisser croire que tout en étant le fils de Marie et de Joseph, il n’était pas en même temps le Fils de Dieu ; car il est et il est toujours le Fils de Dieu, créateur de ses parents mêmes. Mais fils de l’homme dans le temps et né miraculeusement d’une vierge, il avait néanmoins un père et une mère. (Sermones, 51, 17)

Éclaire, Seigneur, tous ceux qui nient ta divinité ou qui ont de la haine à ton égard.


Dans un même esprit :
Les Mystères Lumineux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

 

Category:
Français