Prier les mystères joyeux avec saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars

L’Annonciation

« Réjouis-toi, comblée de grâce… L’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. » (Lc 1, 28.35)

Nous devons imiter la patience de Jésus Christ. Qu'il a été patient de rester neuf mois renfermé dans le sein de sa mère, lui que le ciel et la terre ne peuvent contenir.

Dispose nos cœurs, Seigneur, à te recevoir comme la Vierge Marie t'a reçu.


La Visitation

« Lorsqu’Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant bondit dans son sein. » (Lc 1, 41)

À l'arrivée de Marie, sainte Élisabeth et saint Jean-Baptiste sont saisis d'un doux ravissement. Élisabeth ouvre la bouche pour publier les faveurs que Dieu lui fait par la visite de Marie; Jean-Baptiste tressaille de joie, et adore son Dieu et son Sauveur, avant même de le voir des yeux du corps. Ah ! Heureuse sanctification qui a été faite par Jésus Christ lui-même avec tant de bienveillance et d'empressement !

Nous t'en prions, Seigneur, que tous les hommes puissent se réjouir un jour de ta venue.


La Nativité

« Marie enfanta son fils premier-né, l'enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire. » (Lc 2, 7)

Touché de notre malheur, Jésus Christ quitta le sein de son Père, il vint au monde dans l'humiliation, dans la pauvreté et dans les souffrances, afin de détruire l'ouvrage du démon et pour appliquer des remèdes efficaces aux cruelles blessures que nous avait faites cet ancien serpent. Oui, il vient ce tendre Sauveur pour nous guérir de tous ces maux spirituels et nous mériter la grâce de mener une vie humble, pauvre et mortifiée, et afin de mieux nous y porter, il veut lui-même nous en donner l'exemple. C'est ce que nous voyons d'une manière admirable dans sa naissance.

Garde-nous, Seigneur, de l'amour des honneurs et des richesses du monde; que rien n'entrave notre marche vers toi.


La Présentation de Jésus

« Ils portèrent l'Enfant Jésus à Jérusalem pour le présenter au Seigneur.» (Lc 2, 22)

Être à Dieu, être à Dieu tout entier, sans partage, le corps à Dieu, l'âme à Dieu ! Un corps chaste, une âme pure ! Il n'y a rien de plus beau.

Nous t'en prions, Seigneur, accorde-nous de pouvoir nous présenter devant toi avec une âme purifiée.


Le recouvrement de Jésus au Temple

« Jésus descendit avec ses parents et vint à Nazareth, et il leur était soumis. » (Lc 2, 51)

Quand on me commande quelque chose, je me représente Jésus Christ qui était soumis, obéissant à la sainte Vierge et à saint Joseph, et, dans ce moment, j'unis mon obéissance à la sienne.

Nous te prions pour les enfants : que ton exemple les aide, Seigneur, lorsque l'obéissance leur est difficile.


Dans un même esprit : Les Mystères Lumineux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
Français