Prier les mystères lumineux avec sainte Catherine de Sienne

Le Baptême

« Il advint qu'en ces jours-là Jésus vint de Nazareth de Galilée, et il fut baptisé dans le Jourdain par Jean. » (Mc 1,9)

Le Christ ôte dans le baptême la mort du péché, et rend la vie de la grâce. Le mort respire aussitôt, et en signe de vie, il rejette ses péchés par une humble confession. (Traité sur la Providence, 140, 10)

Que les convertis s'ouvrent à la grâce du baptême et persévèrent dans la foi.


Cana

« Tu as gardé le bon vin jusqu'à maintenant. » (Jn 2,10)

Le vin, c’est le sang sorti de la vigne véritable. Ce sang est si pur et si parfait, qu’aucun défaut de celui qui l’administre ne peut en altérer la vertu. (Traité de la discrétion, 24, 4)

Que la Vierge Marie soit le soutien des ministres du Corps et du Sang du Seigneur.


L’annonce du Royaume

« L'Esprit du Seigneur est sur moi ; il m'a oint pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé proclamer aux captifs la liberté. » (Lc 4, 18)

Vous étiez plongés dans d’épaisses ténèbres, vous étiez éloignés du sentier de la vérité ; il vous a éclairés des splendeurs de sa lumière, et vous a ramenés dans la voie droite par sa parole et son exemple. (Traité de la perfection, 10)

Que tous les chrétiens qui participent à la nouvelle évangélisation transmettent fidèlement ce que l'Église a reçu.


La Transfiguration

« Jésus fut transfiguré devant ses disciples et sa face brilla comme le soleil. » (Mt 17, 2)

Nous voyons la lumière dans la lumière ; sa chaleur détruit toute négligence et toute tiédeur du cœur […] afin que le soleil puisse entrer avec la justice dans la maison de l’âme, qui rend gloire à Dieu, et louange au Verbe, la Parole du Père. […] Ainsi fait celui qui a fixé l'œil de son intelligence sur ce doux et glorieux Soleil, car il a vu à sa lumière qu’il n'y a pas d'autre moyen de montrer l'amour que nous devons avoir pour Dieu. (Lettre 102, 6)

Que la contemplation du Seigneur ne quitte pas le cœur des baptisés.


L’Eucharistie

« Ma chair est vraie nourriture et mon sang est vraie boisson. » (Jn 6, 55)

Votre miséricorde vous a forcé à faire encore davantage pour l’homme : vous vous êtes donné en nourriture afin que nous ayons un secours dans notre faiblesse, et que, malgré notre oublieuse ignorance, nous ne perdions pas le souvenir de vos bienfaits ; tous les jours vous vous offrez à l’homme dans le Sacrement de l’autel, dans le corps mystique de la sainte Église. (Dialogues, 29, 5)

Que les jeunes trouvent leur joie à aller à la messe dominicale.


Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
Français