Prier les Mystères Douloureux avec saint Augustin

L’agonie

Mon âme est triste jusqu’à la mort […]. Mon Père s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi. (Matthieu 26, 38.39)

La volonté humaine perce là. Mais écoutez le cœur droit : Et pourtant, non comme je veux, mais comme tu veux, ô mon Père. C’est là ton modèle, dans la joie de tout ce qui peut t’arriver : et même réjouis-toi, si ta dernière heure vient à sonner. Et si tu ressens quelque faiblesse qui appartienne à l’humaine volonté, dirige-la du côté de Dieu. (En. in Ps. 31, s. 2, 26)

Par Marie, nous te prions Seigneur pour tous ceux qui approchent de la mort. Sois leur consolation à l’heure du grand passage vers le Père.


La flagellation

Jésus ayant été flagellé, Pilate le livra pour être crucifié. (Matthieu 27, 26)

Le Fils unique du Père, chargé de tes infirmités, préfigurant en lui ta personne, comme le chef qui représente le corps, fut plongé dans l’affliction pour te consoler et pouvoir, dans sa divinité, affronter les souffrances sans aucune tristesse. (En. in Ps. 31, s. 2, 26)

Prions le Seigneur pour tous ceux qui sont torturés, pour tous ceux qui sont pris au piège de la justice sans aucune défense.


Le couronnement d’épines

Ayant tressé une couronne d’épines, les soldats la mirent sur sa tête. (Matthieu 27, 29)

Le plus beau des enfants des hommes, celui qui était le plus juste des hommes et qui venait trouver une épouse difforme, est devenu lui-même difforme afin de l’embellir. Il s’est anéanti et a pris la forme de l’esclave ; il a paru un homme, semblable aux autres hommes. (En. in Ps. 31, s. 2, 26)

Pour tous ceux qui connaissent le paroxysme de la souffrance, qu’ils s’ouvrent à la présence du Seigneur qui vient la vivre avec eux et en eux.


Le portement de croix

Portant lui-même la croix, Jésus sortit vers le lieu dit du Crâne. (Jean 19, 17)

Si après avoir été condamné à être crucifié, Jésus a porté lui-même sa croix, c’était pour nous apprendre à vivre dans la réserve et pour nous montrer, en marchant en avant, ce que doit faire quiconque veut le suivre. Du reste il s’en est expliqué formellement : Si quelqu’un m’aime, dit-il, qu’il prenne sa croix et me suive. (S., 218, 2)

Donne-nous de te suivre, Seigneur, lorsque la croix se fait lourde. Que ton amour l’emporte sur notre peur.


Le crucifiement et la mort de Jésus

Il en sauvé d’autres et il ne peut se sauver lui-même ; il est roi d’Israël, qu’il descende maintenant de sa croix et nous croirons en lui. (Matthieu 27, 42)

Ô vous, qui branliez la tête devant la croix, qui ne l’affermissiez point dans ce Chef qui y était suspendu ! Mais voilà qu’il reprend sa beauté, et une beauté incomparable. Tes défis sont bien au-dessous de ce qu’il a fait. S’il est Fils de Dieu, dis-tu, qu’il descende de la croix. Il n’est point descendu de la croix, mais il est sorti du sépulcre. (En. in Ps. 103, s. 1, 5)

Donne-nous, Seigneur, de nous détourner du péché qui t’a crucifié et qui chaque jour nous enlève notre beauté.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French