Prier les Mystères Glorieux avec saint Augustin

La Résurrection

Jésus dit à Thomas : Porte ton doigt ici et vois mes mains ; et avance ta main et place-la dans mon côté et ne sois pas incrédule mais croyant. (Jean 20, 27)

Le Christ aurait pu si bien guérir les plaies de sa chair qu’on n’aurait même pas vu la trace des cicatrices, mais il voulut garder des cicatrices en sa chair pour enlever du cœur des hommes la plaie de l’incrédulité, guérir les plaies véritables par la marque de ses propres cicatrices. (S. Mai, 95, 2)

Accorde-nous, Seigneur, une foi vive que rien n’altère.


L’Ascension

Jésus se sépara de ses disciples et il fut emporté au ciel. (Luc 24, 51)

Le but de votre vie est en haut, et non pas sur la terre. De même que le Christ est monté, mais sans s’éloigner de nous, de même sommes-nous déjà là-haut avec lui, et pourtant ce qu’il nous a promis ne s’est pas encore réalisé dans notre corps. (S., 98, 1)

Par l’intercession de la Vierge Marie, prions pour tous ceux qui rejettent l’espérance chrétienne.


La Pentecôte

Des langues comme de feu apparurent aux apôtres et, se séparant, elles se posèrent sur chacun d’eux. (Actes 2, 3)

Au jour de la Pentecôte, que ne durent pas éprouver les Juifs réunis de tous les pays du monde, en entendant les Apôtres leur parler à tous leur propre langue ? C’est ainsi que le Saint-Esprit réunissait dans une admirable unité toutes les nations de l’univers. (S., 44, 1)

Nous te prions, Seigneur, pour tous les peuples en guerre et pour les familles désunies, et pour que les chrétiens restent fidèles à la grâce du sacrement de leur confirmation.


L’Assomption

Un signe apparut dans le ciel : une femme revêtue du soleil. (Apocalypse 12, 1)

Un psaume dit de quelqu’un qui est né dans Sion : Sion est ma mère, dira un homme. Quel homme ? C’est en elle qu’il s’est fait homme dans Sion… et lui-même a fondé la Cité dans laquelle il s’est fait homme. C’est pourquoi cette femme était revêtue du soleil, de ce soleil de justice que ne connaissent pas les impies. (En. in Ps. 142, 3)

Fais de notre corps, Seigneur, le temple de ton amour et que Marie nous conduise à la joie du ciel.

 

Le couronnement de Marie

Étreins la sagesse et elle t’élèvera, elle fera ta gloire si tu l’embrasses ; sur ta tête elle posera un diadème de grâce, elle t’offrira une couronne d’honneur. (Proverbes 4, 8-9)

À la fin, lorsqu’on entre dans la vie éternelle, Dieu nous couronne, comme il est écrit, dans sa compassion et sa miséricorde. Ce n’est donc pas en vain qu’on chante à Dieu : Sa miséricorde me préviendra ; sa miséricorde me suivra. (Epist., 194, 19)

Garde-nous, Seigneur, fidèles à ta grâce tout au long de notre vie, pour que tu puisses couronner en nous tes dons à l’heure de notre mort.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Douloureux
Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

 

Category:
French