Prier les mystères lumineux avec saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars

Le Baptême

« Après que l'Esprit Saint soit descendu sur Jésus sous un aspect corporel, comme une colombe, une voix vint du ciel : Tu es mon Fils bien-aimé, en toi je prends plaisir. » (Lc 3, 22)

Lorsque saint Jean baptisait Jésus Christ au Jourdain, il entendit le Père éternel qui dit : « Voici, mon fils bien-aimé, écoutez-le. » Il veut que nous écoutions ses paroles, et que nous imitions ses vertus. Il ne les a pratiquées que pour nous montrer comment nous devions faire. Puisque les chrétiens sont des enfants de Dieu, ils doivent marcher sur les traces de leur maître qui est Jésus Christ lui-même.

Par ton baptême, Seigneur, tu as ouvert à tous la porte de la conversion. Fais de nous des serviteurs de l'Évangile dans le monde.


Cana

« Le troisième jour, il y eut une noce à Cana de Galilée, et la mère de Jésus était là. » (Jn 2, 1)

Le temps des fiançailles est un temps sacré qui doit se passer dans la retraite, la prière, et à faire toutes sortes de bonnes œuvres pour mériter que Jésus Christ vous fasse la grâce, comme aux époux de Cana, en Galilée, d'assister à vos noces pour vous bénir, en vous donnant les grâces nécessaires pour pouvoir vous y sanctifier.

Souviens-toi, Seigneur, des fiancés : assiste-les dans leur préparation au mariage.


L’annonce du Royaume

« Jésus cheminait par ville et village, proclamant et annonçant la bonne nouvelle. » (Lc 8, 1)

Que fit saint Jean-Baptiste pour commencer à faire connaître le Messie, le Sauveur du monde ? N'est-ce pas en leur annonçant la parole de Dieu ? Que fit Jésus Christ en parcourant les villes et les campagnes, continuellement environné de foules du peuple qui le suivaient jusque dans le désert; de quel moyen se servait-il pour apprendre la religion qu'il voulait établir, sinon de la Parole sainte ?

Nous te prions pour tous les prédicateurs de la Parole, particulièrement pour les fils de saint Dominique.


La Transfiguration

« Après que la voix du Père eut retenti, Jésus fut trouvé seul. » (Lc 9, 36)

Comme les disciples sur le Thabor ne virent plus que Jésus seul, les âmes intérieures, sur le Thabor de leur cœur, ne voient non plus que Notre Seigneur. Ce sont deux amis qui ne se las-sent jamais l'un de l'autre.

Nous te prions, Seigneur, pour tous les hommes de bonne volonté : qu'ils marchent dans ta lumière.


L’Eucharistie

« Jésus dit à ses apôtres : J'ai désiré d'un vif désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir. » (Lc 22, 15)

Quel amour ! Quelle charité que celle de Jésus Christ, de choisir la veille du jour où l'on doit le faire mourir pour instituer un Sacrement par lequel il va rester au milieu de nous, pour être notre Père, notre Consolateur et tout notre bonheur !

Agneau de Dieu, toi notre Pâque immolée pour nous, attire à toi tous les hommes.


Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French