Les Mystères Douloureux avec le fr. Hervé

Agonie

« Priez, pour ne pas entrer en tentation » (Luc 22, 40).

Jésus est bien notre maître à prier. Sur la montagne de la transfiguration, il irradiait de Lumière divine. Au jardin de l’agonie, il s’abandonne à la volonté du Père. Le scandale de la souffrance de l’innocent n’est pas évacué. Une victoire se profile pourtant dans une parole de confiance au cœur de l’épreuve: Que ta volonté soit faite, et non la mienne. De quoi interpeller nombre de nos prières, simples évocations de nos désirs et de notre volonté propre.

Prions pour ceux qui désespèrent.


Flagellation

« Je suis Jésus que tu persécutes » (Actes 9, 5).

« Où est-il ton Dieu ? » s’était écrié un compagnon déporté à l’autre témoin, croyant, de l’horrible scène. On pendait pour l’exemple un jeune de 20 ans ! « Mon Dieu, avait-il répondu, il est là… au bout de la corde. » Les injustices d’aujourd’hui sont autant de blessures infligées au Christ et chacun de nos silences un consentement tacite. Fais que j’entende, Seigneur, tous mes frères qui crient vers moi.

Prions pour l’abolition de la torture et de la peine de mort dans le monde.


Couronnement d’épines

« Mon royaume n’est pas de ce monde » (Jean 18, 36).

À tous ceux qui cherchent obsessionnellement les lauriers de la reconnaissance et les louanges des hommes, le visage du Christ couronné d’épines propose une autre vision de la gloire. Voici l’homme : on le croit humilié et anéanti, mais son regard ne succombe pas à la haine ; déjà, il triomphe. Pour qui regarde comme lui, l’humiliation et le mépris n’ont pas raison de la dignité qu’il donne. Victoire, tu règneras !

Prions Dieu de nous libérer de l’orgueil.


Chemin de croix

« Ma grâce te suffit, ma puissance se déploie dans la faiblesse » (2Corinthiens 12, 9).

Sur le chemin du calvaire, il y a ceux qui approuvent, ceux qui renient, celles qui se lamentent et qui pleurent, celui qui aide à porter la croix. Sur le chemin du calvaire, il y a nous, peut-être, en chacun de ceux-là. Et au terme du chemin, le soleil du matin de Pâques !

Prions pour les malades, les personnes en fin de vie, et ceux qui les accompagnent.


Crucifiement et mort de Jésus

« Le langage de la croix est puissance de Dieu » (1 Corinthiens 1,18).

Pour ceux qui le mettent en croix, Jésus demande « Pardonne-leur !». À Dieu qui semble l’avoir abandonné il dit « En tes mains, je remets mon esprit. » N’est-elle pas là, comme anticipée, la victoire de Pâques? Ne triomphe-t-il pas déjà, l’Amour du Christ, dans ce double cri de pardon pour les bourreaux et de confiance au Dieu sauveur ? Oui, vraiment, Dieu est plus grand que notre cœur !

Prions Dieu de nous aider à pardonner.

Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Glorieux

 

Category:
French