Prier les Mystères Glorieux avec le Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus

Marie est mère
partout où Jésus est sauveur.
La Résurrection

Cet événement d’une portée extraordinaire est raconté tout simplement par les évangélistes.
Les disciples avaient suivi Jésus. Arrivés à Gethsémani, leur courage avait faibli, ils étaient partis…
Ils ont honte d’eux-mêmes… leur cœur est brisé, car l’amour de Jésus reste en leur âme.
Et Jésus paraît : Paix à vous ! (Luc 24).
Il leur montre ses plaies, il leur parle, il est vivant !
Et la paix descend sur eux.
Cette paix que tu leur donnes, Jésus, c’est la tienne, la paix de Pâque, une paix définitive.

L’Ascension

Jésus part.
Je suis sorti d’auprès du Père … À présent, je quitte le monde et je vais vers le Père (Jean 16).
Nous aussi, nous allons vers Dieu, peuple qui revient à lui à travers les épreuves…
Regardez votre Père, allez à lui, vivez sous sa lumière, votre Père vous aime.
Et remontant vers le Père, Jésus nous lance vers l’avenir : Je vous enverrai l’Esprit Saint (Jean 16).
Entrons dans ce mouvement, entrons-y par la foi.

La Pentecôte

Au matin de la Pentecôte, l’Esprit Saint descend sur les disciples,
il les transforme, il en fait des apôtres (cf. Actes 2).
Depuis, l’Esprit Saint est dans l’Église.
Il en est l’architecte, il en est l’ouvrier, sa vie, son âme.
Être chrétien, c’est se livrer à l’Esprit Saint,
être toujours avec lui.
Dans mes tâches quotidiennes, je fais de mes actes les plus humbles, des actes d’amour, je construis l’Église.
Jésus, je veux me mettre sous le souffle de ton Esprit d’Amour.

L’Assomption

Voici Marie arrivée à la fin de sa vie.
La grâce l’enveloppe et l’emporte au ciel,
toute rayonnante de gloire en sa maternité,
Mère du Christ, Mère de l’Église.
Elle se penche sur nous et nous attire à elle…
Prie pour nous, Marie, pleine de grâce !

Le couronnement de Marie

Salve Regina… nous te saluons, ô Reine, Mère de miséricorde !
Royauté toute d’amour, de miséricorde, de tendresse maternelle,
Oui, elle reste toujours vivante, cette charité de Marie.
Et lorsque son enfant est dans la peine,
Marie veille dans la nuit car elle est l’astre qui éclaire les nuits les plus sombres.
Elle sera tendre pour son enfant jusque dans les situations les plus angoissantes…
Que cet amour vivant en Marie
soit notre lumière, notre espérance, notre force
.

Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Douloureux

Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French