Prier les Mystères Lumineux avec fr. Pierre Hugo, o.p.

Le baptême de Jésus

« Celui ci est mon Fils bien aimé, en lui j'ai mis tout mon amour » (Mt 3, 17).

En se faisant baptiser, Jésus se rend solidaire des pécheurs. Le ciel s'ouvre alors. L'abîme est comblé entre l'homme et Dieu. L'Esprit se manifeste. La voix du Père désigne Jésus : « Tu es mon Fils bien-aimé. En toi j'ai mis tout mon amour. » Le baptême est un mystère d'illumination! Luc souligne que le ciel s'ouvrit alors que Jésus priait. C'est alors qu'Il est manifesté devant Pierre, Jacques et Jean. La prière nous permet de franchir les distances qui nous séparent de Dieu et de forcer le ciel. La puissance de l'Esprit a comblé la Vierge Marie. La prière de Marie a forcé les cieux. « Ah ! si tu déchirais les cieux et si tu descendais… » (Is 64, 1). Dieu est venu parmi nous.
En prière avec Marie, revivons la grâce de notre baptême. Le Père nous redit son amour : « Tu es mon enfant bien-aimé ». Les portes de l’Église ne cessent de s'ouvrir. Nous sommes accompagnés par des frères qui, par la lumière d'un amour, nous gardent fidèles au Christ.

Miroir sans tache, Temple du Saint-Esprit, prie pour nous !

Les noces de Cana

« Il y eut des noces à Cana…La mère de jésus était là… Il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui » (Jn 2, 1-12).

Au cours d'un repas de noces on manqua de vin. Marie est là pour le premier miracle qui révèlera la gloire de Jésus, comme elle sera là à la croix à l'heure des accomplissements. À travers ces noces humaines, Jésus manifeste que c'est Lui l’Époux des noces ; que Dieu nous aime non seulement comme un Père mais comme un Époux. Notre vie est une histoire prodigieuse d'amour avec Dieu.
Marie est là comme la figure de l'épouse, de l’Église qui entre peu à peu dans cette Histoire d'alliance. Attentive à toute détresse, elle prie avec une grande humilité. Elle ne demande rien, elle expose à son Fils cette détresse : « ils n'ont plus de vin ». Finalement, devant la réponse apparemment déconcertante de Jésus, elle s'en remet, sans savoir, entre ses mains, dans une admirable prière d'abandon : « Faites tout ce qu'il vous dira. » Et Dieu donne au-delà de toute attente. Le vin surabondant est le signe de l'eucharistie où le Christ lui-même viendra demeurer en nous.

Vierge de l'intercession et de l'abandon, fais-nous consentir à Dieu !

La prédication du Royaume

« Jésus voyant les foules gravit la montagne… ouvrant la bouche il leur disait : Heureux les pauvres en esprit car le royaume est à eux… Heureux… Heureux… » (Mt 5, 1-12).

La première prédication de Jésus commence par une promesse prodigieuse de bonheur : « Heureux… ». Si Jésus offre le bonheur, il en précise les conditions à contre-courant de nos conceptions trop humaines du bonheur. Sont bienheureux ceux qui sont disponibles : les pauvres, les démunis, les petits, les persécutés… ceux qui attendent tout de Dieu. À ces béatitudes, Jésus précisera la béatitude de Marie : le bonheur de croire. « Heureuse toi qui as cru ! »
En notre temps où l'on cherche le bonheur dans les richesses, les plaisirs, le pouvoir, Jésus et sa Mère nous révèlent les secrets du bonheur : la pauvreté spirituelle, la foi, la désappropriation de soi.

Vierge bienheureuse, aide-nous à grandir dans la foi pour transfigurer le monde par l'esprit des béatitudes.

La Transfiguration

« Prenant avec lui, Pierre, Jacques et Jean, Jésus gravit la montagne… tandis qu'Il priait l'aspect de son visage changea et ses vêtements devinrent d'une blancheur fulgurante… ses disciples virent sa gloire » (Lc 9, 28-35).

Jésus vient d'annoncer sa montée à Jérusalem pour y souffrir, être mis à mort et ressusciter. Il ajoute que tel sera le sort de ses disciples : « Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie, qu'il se charge de sa croix chaque jour et qu'il me suive » (Lc 9, 25).
Les disciples sauront-ils surmonter le scandale de la croix? Pour les soutenir, Jésus leur ménage une étape de lumière, un avant-goût de la joie de Pâques. Dieu leur parle : « Celui ci est mon Fils bien- aimé, écoutez-le. » La Transfiguration est un fruit de la prière. Ce qui se passe pour le Maître se passe aussi pour nous. La prière change nos visages en y imprimant le reflet du Père.
Aujourd'hui nous vivons le mystère de la transfiguration. Notre vie se déroule à travers les tentations, les tribulations et la croix jusqu'à la lumière sans couchant. Dieu nous offre une étape de lumière : une rencontre, un sourire, un visage d'enfant. Dans la prière grandit une certitude : nous sommes témoins de sa gloire (2 Pierre 1, 16-18).

Vierge Marie, garde-nous dans la prière ; fais que, le visage découvert, nous réfléchissions comme en un miroir, la gloire du Seigneur.

L'Eucharistie

« Avant la fête de pâque, sachant que l'Heure était venue de passer de ce monde au Père, Jésus ayant aimé les siens qui étaient dans le monde les aima jusqu'au bout » (Jn 13, 1).

Dans la nuit où il fut livré, au cours d'un dernier repas, Jésus offre à son Église, comme un cadeau de noces, l'offrande qu'il fera de sa vie, le lendemain sur le calvaire. Offert une fois pour toutes sur la croix, Jésus veut qu'au cœur de l'Histoire palpite le mystère de l'amour. Comme Marie au pied de la croix, il veut nous rendre contemporains de sa Passion, pour nous entrainer avec lui dans une vie d'offrande et de don de soi.
Sacrement de l'unité et de l'amour, il nous met en communion les uns avec les autres, mais aussi avec l’Église du ciel, avec tous ceux que nous avons aimés et qui nous ont précédés près de Dieu.

Vierge du bel amour, toujours unie au sacrifice de ton Fils, apprends-nous à donner notre vie avec Jésus, apprends-nous à aimer!

Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux

Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French