Prier les Mystères Douloureux avec la liturgie de l’Église

Comme Marie, l’Église est maîtresse de prière : elle nous offre les dispositions et les formulations requises pour « bien prier ». Entre deux citations de l’Écriture sainte, nous contemplons chaque mystère du Rosaire grâce à un texte (oraison, préface...) que nous propose l’année liturgique pour nous en donner le sens profond et théologique.


Agonie

Judas, l’un des douze, s’approcha de Jésus pour l’embrasser (Lc 22, 47).

Seigneur Dieu, pour restaurer la nature humaine déchue par le piège du démon, tu as associé à la Passion de ton Fils, dès son agonie, la compassion de sa mère.
Accorde à tes fils de quitter tout vieillissement dû au péché et de recevoir la vie nouvelle obtenue par la Rédemption du Christ.
(Oraison de la messe en l’honneur de Marie Notre-Dame de Pitié)

Un ange vint le réconforter (Lc 22, 43).


Flagellation

Arrêté puis jugé il a été supprimé. Qui donc s’est soucié de son destin ? (Is 53, 8).

Seigneur, quand tu livres ton corps entre les mains des bourreaux, tous les sacrifices de l’ancienne Alliance parviennent à leur achèvement et quand tu t’offres pour notre salut, tu es à toi seul l’autel, le prêtre et la victime.
Gloire à Toi !
(Extrait de la 5° préface du Temps pascal)

En toi, Seigneur, j’ai mon refuge. Garde-moi d’être humilié pour toujours (Ps 30, 1).


Couronnement d’épines

Tu le dis, je suis roi mais mon royaume n’est pas de ce monde (Jn 18, 36).

Ô mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi !
Pour toi j’ai frappé l’Égypte et sa Puissance. J’ai fait de toi mon peuple, un peuple de Rois
Et tu m’as couronné la tête d’une couronne d’épines.
(Impropères chantées le Vendredi saint)

Je suis venu en ce monde pour rendre témoignage à la vérité (Jn 18, 37).


Portement de croix

Marie, un glaive de douleur déchirera ton âme (Lc 2, 35).

Dieu tout-puissant, nous t’en supplions, quand nous tombons à cause de notre faiblesse,
donne-nous de reprendre vie par la Passion de ton Fils.
(Oraison du Lundi saint)

Il s’est dépouillé, devenant obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix (Ph 2, 6-8).


Mort de Jésus sur la croix

Si vous avez part aux souffrances du Christ, réjouissez-vous ! (1 P 4, 13).

Puisque tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan,
fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection.
(Oraison du Mercredi saint)

Lorsque se manifestera sa gloire, la joie sera sans limite ! (1 P 4, 13).


Dans un même esprit : Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French