Prier les mystères joyeux avec sainte Catherine de Sienne

L’Annonciation

« Jésus Christ, de condition divine, […] s'est vidé de lui-même prenant condition d'esclave, devenant semblable aux hommes. » (Ph 2, 6-7)

La grandeur de la Divinité s’abaissa jusqu’à la terre de votre humanité, et c’est cette union qui fit ce pont et rétablit la route. Pourquoi mon Fils s’est-il fait lui-même le chemin ? C’est pour que vous puissiez jouir de la vie éternelle avec les anges. Mais pour acquérir le bonheur, il ne suffit pas que mon Fils soit devenu un pont, il faut encore vous en servir. (Dialogues 22, 3)

Que le souci du bien-être et du confort n'obscurcisse pas nos yeux au point d'oublier la vie éternelle qui nous a été donnée.


La Visitation

« Marie partit en hâte vers la région montagneuse ; elle pénétra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. » (Lc 1, 39-40)

L’âme qui aime son Créateur veut aussi aimer ce qu’il aime ; et, en voyant qu’il aime la créature, elle est forcée par le feu de sa charité, de l’aimer et de la servir avec zèle et empressement ; et les services qu’elle ne peut rendre à Dieu, qui n’a pas besoin de nous, elle veut les rendre au prochain. (Lettre 138, 2)

Que l'exemple de Marie entraîne les chrétiens à sortir de l'individualisme et à se mettre au service de leurs frères.


La Nativité

« Les bergers découvrirent Marie et Joseph et le nouveau-né couché dans une mangeoire. » (Lc 2, 16)

En le contemplant pauvre et humilié, songe que c’est un Dieu fait homme et revêtu de la bassesse de votre humanité. Vois cet aimable Verbe naissant dans une étable pendant que sa Mère, la bienheureuse Vierge Marie, était en voyage, pour vous montrer, à vous qui êtes voyageurs, que vous devez vous arrêter dans l’étable de la connaissance de vous-même, afin d’y renaître lorsque la grâce m’aura fait naître dans vos âmes. (Traité de la Providence, 151, 6)

Que l'Église soit servante et pauvre, comme son Sauveur.


La Présentation de Jésus

« Les parents de Jésus amenèrent l'enfant au Temple de Jérusalem pour le présenter au Seigneur. »  (Lc 2, 22)

Je t’ai enseigné comment mes serviteurs doivent s’offrir à moi en sacrifice; ce sacrifice doit être à la fois et corporel et spirituel. Le vase n’est pas séparé de l’eau quand on la présente au maître. L’eau sans le vase ne pourrait lui être présentée, et le vase sans l’eau lui serait inutile. Vous devez donc m’offrir le vase de toutes les peines que je vous envoie, sans en choisir le lieu, le temps et la mesure, qui dépendent de mon bon plaisir. (Traité de la discrétion, 12, 2)

Que les chrétiens sachent reconnaître la volonté de Dieu dans leur vie quotidienne.


Le recouvrement de Jésus au Temple

« Les parents de Jésus le cherchaient parmi leurs parents et connaissances… Ne l'ayant pas trouvé ils revinrent à Jérusalem, le recherchant sans cesse. » (Lc 2, 44-45)

Je ne regarde pas la créature, mais les saints désirs, et je me montre à l’âme avec la même perfection qu’elle me recherche ; [lorsqu'elle] me cherche dans la sagesse de mon Fils, je la satis-fais en l’offrant aux regards de son intelligence. (Traité de la discrétion, 61, 3-4)

Que la recherche de Jésus dans les familles contribue à leur paix et à leur unité.


Dans un même esprit : Les Mystères Lumineux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux


Vous avez aimé cette méditation ?
Vous pouvez vous abonner à la Revue du Rosaire !

Category:
French