Les Mystères Glorieux avec le frère Benoît-Dominique de la Soujeole

Une méditation parue dans la Revue du Rosaire de juillet-août 2008


La Résurrection

« Le Dieu de nos Pères a ressuscité ce Jésus que vous, vous avez fait mourir en le pendant au gibet » (Actes 5, 30).

Si la mort de Jésus fut publique, devant tout le peuple, sa résurrection fut sans témoin direct, et Jésus se manifesta uniquement à ceux qu’il avait choisis pour annoncer l’accomplissement de sa Pâque. De la sorte, la Résurrection n’est pas une « revanche », mais l’aboutissement du don total du Christ au Père.

Père très saint, ta réponse à l’amour obéissant de ton Fils fut de le ressusciter afin qu’il soit pour toujours, dans cette humanité vivante et vivifiante, le médiateur éternel par lequel la vie divine nous est redonnée. Regarde tes enfants qui peinent en ce monde à aimer totalement, et donne-leur de participer à la résurrection de ton Fils.


L’Ascension

« … sous leurs regards, il s’éleva et une nuée le déroba à leurs yeux » (Actes 1, 9).

Jésus s’élève dans la puissance et la gloire que la résurrection a données à son humanité unie totalement à sa divinité. La nuée marque la présence de Dieu qui, en Jésus, assume une humanité désormais glorieuse. Il nous indique par là notre vocation : être configuré à lui dans sa gloire.

Seigneur Jésus, ta gloire de Fils, tu l’offres en partage à tous ceux qui lèvent les yeux vers toi. Tu nous indiques de quelle vie nous avons reçu les arrhes au baptême. Avive sans cesse en nous le désir de te rejoindre ; que les soucis et les charges de ce monde n’affaiblissent pas notre espérance.


La Pentecôte

« … tout à coup vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent » (Actes 2, 2).

Le vent de l’Esprit vient du ciel, fort et soudain. Jésus, exalté à la droite du Père envoie Celui qu’il a promis. C’est dans l’action commune du Fils incarné et de l’Esprit que le Père a voulu nous sauver. La Trinité est ainsi présente parmi les hommes pour les attirer à Elle. Tout est ainsi accompli. Commence alors « la part » de chacun de nous : accueillir.

Père, Fils incarné, et Esprit, vous êtes tous trois à l’œuvre en nous pour offrir inlassablement votre vie commune, pour nous partager votre intimité de vérité et d’amour. Faites de nous des contemplatifs de votre beauté, des admirateurs de votre bonté, des passionnés de votre vérité.


L’Assomption

« … une femme, le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds » (Apocalypse 12, 1).

Marie, au terme de son séjour céleste, a été glorifiée en son âme et en son corps. Elle est la première du long cortège des enfants de Dieu, le témoin irrécusable de l’Incarnation, l’avocate inlassable de notre salut. Elle qui fut et demeure la plus et la mieux configurée au Christ, son Fils, met maintenant sa joie dans notre salut car elle est fondamentalement mère.

Seigneur Jésus, tu as donné à ta Mère la place d’excellence à tes côtés pour l’éternité. La délicatesse de ton amour filial pour elle fait et fera sa joie éternelle. N’oublie pas ses autres enfants, tes frères, qui peinent encore sur le chemin qui conduit à toi.


Le Couronnement

« … douze étoiles couronnent sa tête » (Apocalypse 12, 1).

La couronne de Marie est faite des joyaux les plus purs, à l’image de la grandeur de sa royauté. Le Fils a couronné sa Mère avec les étoiles les plus brillantes dans le ciel pour que nous puissions toujours, en levant les yeux du cœur, contempler Marie et voir en elle le mystère du Sauveur de qui elle tient sa couronne.

Mère, tu es reine couronnée de grâce, puissante auprès du Roi des rois pour obtenir de lui le don inlassable de sa grâce. Ayant connu l’humilité de la faiblesse en ce monde, à l’image de ton Fils, tu es maintenant glorifiée et règnes dans l’amour. Que ton élévation ne t’éloigne pas de nous, mais soit pour nous un nouveau motif d’espérance.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Douloureux

Category:
French