Les Mystères Glorieux avec le frère Denys Sibre

Une méditation parue dans la Revue du Rosaire de septembre 2008


Résurrection

« Le Christ est ressuscité des morts, prémices de ceux qui se sont endormis » (1 Corinthiens 15, 20).

Oui, le Christ est vraiment ressuscité ! Au petit matin du jour nouveau, Il s’est levé d’entre les morts ! Premier-né d’une multitude de frères. Plus rien n’est comme avant. Désormais la pierre de nos tombeaux est roulée. Désormais la Vie Nouvelle palpite en nous. Désormais l’Eau Vive irrigue nos déserts mortels.

Prions. Alléluia ! Avec Marie, chantons le Seigneur, notre Vie et notre Résurrection.

Ascension

« Une nuée vint le soustraire à leurs regards » (Actes des Apôtres 1, 9).

Le temps des apparitions est terminé. Tout le mystère du Christ bascule dans l’invisible. Désormais Christ est caché en Dieu. Caché aussi à l’intime de nos vies. À l’intime de tout frère en humanité. S’ouvre le temps de la foi et de la charité.

Prions pour que rien n’entame notre espérance. Pour que, dans nos quotidiens, rien ne soit regardé comme banal. Et que nous ayons toujours le souci des réalités d’en haut.


Pentecôte

« Tous furent alors remplis du Saint-Esprit » (Actes des Apôtres 2, 4).

Des hommes, des femmes, dont Marie, mère de Jésus. Ils sont là, tels que Jésus les a laissés. Ils font retraite. Ils attendent la venue de l’Esprit. Et voilà que l’Esprit les envahit, les transforme, les transfigure faisant d’eux des intrépides, des passionnés, des missionnaires. Alors la jeune Église descend de la Chambre Haute en direction des quatre points de l’univers.

Appelons l’Esprit ! Qu’il nous donne la même assurance, la même vigueur! Et qu’il fasse de nous des amis de Dieu et, pourquoi pas, des saints !


Assomption

« C’est dans le Christ que tous revivront mais chacun à son rang : en tête le Christ, comme prémices, ensuite ceux qui seront au Christ » (1 Corinthiens 15, 23).

Marie se trouve glorifiée corps et âme auprès du Seigneur sans avoir connu la nuit du tombeau : elle est totalement ressuscitée, glorifiée comme son propre Fils. Mais tout lui arrive par Jésus : elle n’a rien par elle-même. La première sauvée est aussi la première ressuscitée : après le Christ mais avant nous. Marie n’est pas heureuse seulement pour ce qui lui arrive à elle : sa joie est parfaite parce qu’elle sait que nous aussi, nous y aurons part.

Prions. Bénie sois-tu, Vierge Marie, élevée dans la gloire du Ciel, parfaite image de l’Église à venir, tu guides et tu soutiens l’espérance des croyants encore en chemin !


Couronnement de Marie

« Un signe grandiose apparut dans le ciel : une femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête » (Apocalypse 12, 1).

Le couronnement de Marie n’est pas le triomphe de ses propres vertus mais le couronnement de l’œuvre du salut opéré en elle. Le Fils couronne sa mère de la gloire sans fin, elle qui n’a jamais cherché que la gloire de son Fils. Au cœur de la Cour céleste, elle en devient la Reine.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Lumineux et Les Mystères Douloureux

Category:
French