Prier les Mystères Lumineux avec les Pères de l’Église

Le Baptême

Une voix se fit entendre du ciel disant : « Celui-ci est mon fils bien-aimé en qui je me complais » (Matthieu 3, 17).

Le Père lui-même parle du haut du ciel et dit : « Celui-ci est mon Fils. Son nom, son nom propre c’est celui-là, mon Fils. J’ai pu donner ce nom comme surnom à d’autres qui avaient déjà leur nom ; son nom propre est celui-là : mon Fils » (Hilaire, De Trinitate, I, 6, 23).

Prions pour les petits enfants qui deviennent fils de Dieu par le baptême. Que le Seigneur les bénisse et les garde dans son amour.


Cana

Jésus répond à sa mère : « Femme, qu’y a-t-il entre toi et moi ? » (Jean 2, 4)

La réponse de Marie va beaucoup plus loin que l’obtention d’un breuvage matériel : elle va à obtenir cette effusion de l’Esprit Saint qui devait remplir les âmes d’une ivresse spirituelle et que Jésus ne devait accorder qu’après sa Passion et sa résurrection (Gaudence de Brescia, Sermon, 9).

Demandons à Marie, Temple du Saint-Esprit, de nous obtenir l’effusion de l’Esprit : qu’il assouplisse en nous ce qui est raide, qu’il guérisse ce qui est blessé, qu’il répande la lumière dans nos cœurs.


L’Annonce du Royaume

Le Royaume de Dieu est semblable à un grain de sénevé qu’un homme sema dans son champ (Matthieu 12, 31).

Le Royaume, dont la puissance est incomparable, dont l’éternité est sans mesure, ce royaume tout resplendissant de la majesté divine, ce royaume qui remplit le ciel et qui s’est répandu par toute la terre, ce royaume, Jésus l’enferme dans cette graine chétive ! (Pierre Chrysologue, Sermon, 98).

Par l’intercession de Marie, soutien des ministres du Seigneur, demandons pour les prêtres de persévérer dans leurs tâches apostoliques avec une espérance sans faille, quand le Royaume semble invisible.


La Transfiguration

Son visage devint resplendissant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la neige (Matthieu 5, 2).

De même que le soleil, qui est la source de la lumière, ne peut être fixé directement par l’œil de l’homme, de même le Christ qui répand partout sa lumière demeure au-dessus de toute intelligence créée. Mais l’éclat qui est en lui se répand sur son vêtement, sur l’humanité dont il s’est revêtu et qui resplendit d’une sainteté que l’homme ne pourrait créer (Jean Damascène, Homélie sur la Transfiguration, 13).

Seigneur, tu appelles tous les hommes à la sainteté. Que ta lumière nous éclaire et transfigure notre cœur.


L’Eucharistie

Le Seigneur Jésus, la nuit où il était livré, prit du pain et, après avoir rendu grâce, le rompit et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous ; faites ceci en mémoire de moi » (1Corinthiens 11, 23-24).

L’eucharistie est ce charbon ardent que l’Ange prit avec des pinces sur l’autel du Seigneur et avec lequel il purifia les lèvres d’Isaïe. C’est moi maintenant, nous dit le Sauveur, qui vous purifie par le pain que je vous donne, par le don que je vous fais de moi dans mon grand sacrement (Éphrem).

Par ton eucharistie, Seigneur, tu veux guérir notre cœur de toute souillure. Que chaque communion nous apporte la rémission de nos péchés.


Dans un même esprit :
Les Mystères Joyeux, Les Mystères Douloureux et Les Mystères Glorieux

Category:
French